Back to top

L'inspection professionnelle pour les thérapeutes conjugaux et familiaux


Par Cynthia Brosseau T.S., T.C.F., psychothérapeute, Jean-Yves Rheault T.S.
Catégorie(s) : Inspection

Photo: iStock

Plus tôt cette année, nous vous avons annoncé la création d’un document fondamental pour appuyer la spécificité de la profession de thérapeute conjugal et familial: le Référentiel d’activités professionnelles lié à l’exercice de la profession de thérapeute conjugale et familiale et de thérapeute conjugal et familial au Québec.

Ce dernier est le fruit du travail de collaboration d’une trentaine de thérapeutes conjugaux et familiaux au cours d’un processus validé scientifiquement. Ce référentiel dresse un portrait global et complexe des compétences impliquées dans quatre domaines principaux du champ professionnel des thérapeutes conjugaux et familiaux:

  1. la conduite d’un processus d’évaluation et d’une démarche en thérapie conjugale et familiale;
  2. la gestion des éléments clés entourant la conduite d’un processus d’évaluation et d’une démarche en thérapie conjugale et familiale;
  3. le développement continu;
  4. la participation à l’évolution et au rayonnement de la profession.

Ce document vient valider la solidité de cette profession, son importance pour la population québécoise et le fait que la psychothérapie soit au cœur de sa pratique.

Subséquemment à ce référentiel, un deuxième document fondamental a aussi été créé: le Référentiel d’inspection professionnelle lié à l’exercice de la profession de thérapeute conjugale et familiale et de thérapeute conjugal et familial au Québec. Il précise le nouveau processus d’inspection et contient les outils pour l’effectuer. Ce document permettra à l’Ordre de remplir son mandat de protection du public, et aux thérapeutes conjugaux et familiaux de procéder à une réflexion sur leur pratique.

Un nouveau paradigme

Une nouvelle approche pour assurer la protection du public a été mise en place par l’Ordre en 2013 (voir Bulletin 120, p. 20): l’Ordre visait l’instauration d’un programme de surveillance qui répondrait à sa mission en s’assurant des compétences de ses membres de façon rigoureuse, objective, équitable et conviviale. L’Ordre a également formalisé son objectif d’assurer une inspection professionnelle de ses membres, sur un cycle de dix ans.

L’outil au cœur du nouveau processus d’inspection est un questionnaire d’auto-évaluation systématique de la pratique qui a pour but d’encourager chez le thérapeute conjugal et familial une réflexion critique et approfondie. Le questionnaire examine chacun des quatre domaines de compétences mentionnés ci-dessus.

Le changement du processus s’inscrit dans une culture de prévention et d’autorégulation de la pratique par le professionnel. L’Ordre souhaite que chacun continue à développer la réflexion critique et constructive de sa pratique et de ses compétences tout au long de sa carrière.

Cette nouvelle philosophie influence également la vision du rôle des inspecteurs: leur mandat et les recommandations qui peuvent découler de leur travail visent à soutenir le développement des professionnels inspectés.

Le nouveau processus en détails

Le comité débutera dès cet automne l’inspection des thérapeutes conjugaux et familiaux. En effet, le conseil d’administration a approuvé le nouveau Cadre d’inspection professionnelle pour les thérapeutes conjugaux et familiaux ainsi que les principaux outils qui seront utilisés à la fois par le professionnel et par l’inspecteur. Ainsi, pour la période 2016-2017, vingt-cinq professionnels seront inspectés.

La personne sera invitée à remplir un questionnaire d’autoévaluation en ligne et à le présenter pour validation. Il devra également soumettre trois dossiers professionnels représentatifs de sa pratique. En ce qui concerne la formation continue, chaque membre devra prouver sa participation aux trente heures de formation continue par période de deux ans afin de renouveler son adhésion à l’Ordre.

L’inspection sera alimentée de trois sources d’information:

  • le questionnaire d’auto-évaluation;
  • trois dossiers professionnels représentatifs de sa pratique;
  • la formation continue.

À partir de ces trois sources d’information, l’inspecteur produira un rapport qui sera transmis au professionnel en question via le portail électronique de l’inspection, ainsi qu’aux membres du comité d’inspection. Le cas échéant, des recommandations spécifiques seront adressées à la personne inspectée ainsi qu’à son supérieur afin d’améliorer sa pratique professionnelle et permettre de modifier certaines pratiques institutionnelles contraignantes. Le comité d’inspection s’appuie sur l’expertise en thérapie conjugale et familiale de deux de ses membres bénévoles: madame Suzanne Bélanger-Lavoie, T.S., T.C.F. et monsieur Jean-Luc Lacroix, T.S., T.C.F., psychothérapeute, pour remplir adéquatement son mandat de protection du public.

Nous avons fait récemment une mise à jour de nos procédures et nous mettrons à votre disposition au printemps une foire aux questions afin de mieux vous informer sur le processus d’inspection.

Bien que tout le processus d’inspection soit informatisé depuis janvier 2014, l’inspectrice, madame Linda Collin, T.S., T.C.F., psychothérapeute, pourra au besoin entrer en contact avec le professionnel inspecté pour un échange sur sa pratique professionnelle. Mme Collin, professionnelle chevronnée, est bilingue et pourra donc répondre aussi bien en français qu’en anglais aux professionnels concernés.

Une expérience concluante, mais un processus en continuelle amélioration

Nous pouvons nous réjouir des résultats déjà obtenus auprès des travailleurs sociaux depuis les trois dernières années et nous sommes convaincus que l’intégration des thérapeutes conjugaux et familiaux au programme contribuera à l’excellence de notre démarche de protection du public.

À cet effet, nous avons inclut dans le portail de l’inspection un sondage sur la qualité de notre processus qui permettra aux professionnels inspectés de partager leurs commentaires et suggestions afin d’améliorer le travail de vérification. À ce jour, environ 75% des répondants sont globalement satisfaits du processus d’inspection. Ce taux grimpe jusqu’à 82% pour la qualité des recommandations formulées par les inspecteurs et inspectrices.

Obtenez des heures de formation continue pour votre participation

Depuis l’adoption du Règlement sur la formation continue en avril 2016, la participation à l’inspection est reconnue par l’Ordre; en effet le professionnel peut inclure sept heures de formation continue à ses trente heures obligatoires pour la période de deux ans en cours s’il a complété son inspection.

Déploiement de la profession

La portée des deux nouveaux référentiels, et du processus d’inspection qui en découle, est considérable pour le déploiement de la profession de thérapeute conjugal et familial au Québec. Ces documents viennent réaffirmer la rigueur, la complexité et l’importance de cette profession pour la population. Il positionne solidement les thérapeutes conjugaux et familiaux avec les autres professionnels en relation d’aide et santé mentale qui se dotent ou se sont dotés de documents semblables.

Vous vous demandez si votre pratique est conforme?

Vous n’avez pas besoin d’attendre une inspection formelle. Vous pouvez consulter le Référentiel d’inspection professionnelle et le questionnaire d’auto-évaluation à votre convenance!

- - -
| 388
Partager

Autres articles qui pourraient vous intéresser:

L'inspection professionnelle est un aspect important de la vie des membres du système professionnel québécois. Petit aperçu des résultats des inspections effectuées chez les membres de l'Ordre, et quelques conseils pour vous préparer à votre prochaine inspection.