Back to top

L’Ordre présent au colloque «Cégépiens, radicalisation et vivre ensemble»


Catégorie(s) : Évènements

En avril dernier, le Collège de Rosemont était l’hôte d’un colloque à propos de la radicalisation et le vivre ensemble, auquel prenait part, en tant que conférencière, Mme Marie-Lyne Roc, T.S., chargée d’affaires professionnelles à la direction du développement professionnel de l’Ordre. L’objectif de l’évènement, qui s’adressait à tous les acteurs du réseau collégial était de «sensibiliser et conscientiser, améliorer la compréhension des enjeux et amener à l’action».

Dans sa présentation, intitulée Les frontières de la confidentialité dans un contexte de radicalisation, Mme Roc aborde la radicalisation sous l’angle d’un phénomène social à la fois flou et complexe, et démontre l’obligation d’associer les notions de confidentialité et de respect des droits fondamentaux :   

«La radicalisation est un phénomène social et certainement complexe pour lequel il n'existe ni définition universelle ni compréhension commune et partagée. Il n'existe pas non plus de profil type des personnes qui se radicalisent, bien que certains éléments communs puissent être identifiés, mais ceux-ci ne sont pas exclusifs au phénomène en soi. Nous savons aussi qu’il y a des pressions politiques liées à l’actualité, à la crainte de la population, qui invitent à l’action. Parler de confidentialité en contexte de radicalisation concerne les droits fondamentaux, c’est-à-dire le respect de la vie privée, le droit à la vie, à la sécurité et à l’intégrité, le droit au secours, le droit au respect du secret professionnel. Parler de confidentialité en contexte de radicalisation interpelle divers partis et acteurs, et couvre plusieurs dimensions (sociale, structurelle, professionnelle, individuelle, collective). En bref, la confidentialité en contexte de radicalisation est un sujet complexe, chargé de nuances et d’ambigüité. Pourtant, ce sujet ne diffère pas de la confidentialité en contexte de violence conjugale, de suicide, de santé mentale. En effet, les règles de confidentialité, les obligations professionnelles en matière de secret professionnel et de levée du secret professionnel demeurent».

Pour prendre connaissance de l’ensemble de sa présentation et celles des autres conférenciers, consultez les actes du colloque.

- - -
| 104
Partager

Autres articles qui pourraient vous intéresser:

Ce texte est le troisième d’une série de trois qui portent sur le Forum sur la maltraitance matérielle et financière envers les personnes aînées, qui se tenait à Québec le 22 février 2018

Ce texte est le deuxième d’une série de trois qui portent sur le Forum sur la maltraitance matérielle et financière envers les personnes aînées, qui se tenait à Québec le 22 février 2018

À l’invitation de la ministre responsable des aînés et de la Lutte contre l’intimidation, Mme Francine Charbonneau, la présidente de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec, Mme Guylaine Ouimette, T.S., a participé à titre de panelliste au premier Forum sur la maltraitance matérielle et financière envers les personnes aînées tenu à Québec le 22 février et auquel prenait part une centaine d’intervenants.

Le 19 mai, à Montréal, les professionnels de la thérapie conjugale et familiale et la relève étaient réunis pour célébrer cette profession.

À l'occasion de la Semaine nationale de la santé mentale, la présidente de l'Ordre rend hommage au T.S. qui œuvrent au quotidien auprès de personnes de tous les âges et qui font face à des problématiques liées à la santé mentale.