Back to top

Mot de la présidente


Catégorie(s) : Mot de la présidente

Camden

Entrée en fonction du nouveau directeur général et secrétaire de l’Ordre

D’ici la fin du mois juillet, le Conseil d’administration de l’Ordre confirmera le nom de la personne qui occupera cette fonction stratégique au sein de notre organisation. Encore un peu de patience et j’aurai le plaisir de vous la présenter!

 

Inspection professionnelle : 4 semaines pour NOUS, mais toujours 8 semaines pour VOUS!

Un des éléments fréquemment soulevés concernant l’inspection est la durée de l’ensemble du processus. Conscients de cette situation, nous avons fait des pieds et des mains pour réduire ce délai. Bonne nouvelle : depuis quelques temps l’équipe de l’inspection professionnelle s’est donné les moyens de traiter l’ensemble du processus d’inspection en 4 semaines. Donc, entre le jour où vous nous transmettez votre autoévaluation (ainsi que les documents demandés) et le moment où vous recevez le rapport d’inspection, il se sera écoulé 4 semaines. Toutefois, vous disposez toujours d'un délai de 8 semaines pour acheminer votre matériel. C’est une réussite majeure, et je lève mon chapeau au responsable de l’inspection professionnelle, Jean-Yves Rheault, T.S., et à toute son équipe pour cette amélioration remarquable. Au cours des prochains mois, ce nouveau processus d’inspection sera évalué, dans un souci d’amélioration constante.

Cela dit, l’an dernier, nous avons réalisé 1 031 inspections régulières. De ce nombre, 95 % des membres inspectés répondaient en tout (cote 1) ou en partie (cote 2) aux exigences, ce qui est un résultat fort intéressant qui démontre bien vos compétences. Fait intéressant, une bonne proportion des membres ayant obtenu la cote 2 ont « perdu des points » pour ne pas avoir affiché leur permis ou ne pas avoir eu leur code de déontologie à portée de main. Des points qui sont pourtant faciles à encaisser!

Le responsable de l’inspection a adressé plusieurs recommandations aux supérieurs immédiats de membres ayant reçu la cote 2, pour leur suggérer d’offrir du support à ces travailleurs sociaux afin qu’ils améliorent leur pratique. L’inspection a aussi recommandé à certains établissements de modifier des pratiques qui font en sorte que les travailleurs sociaux sont en constant conflit éthique entre les exigences patronales et déontologiques. C’est ce fameux défi de loyauté dont nous parlons depuis quelque temps et qui est en partie la cause de la souffrance professionnelle que vivent plusieurs d’entre vous.

 

Règlement sur la formation continue

À 8 mois de la fin de la première période de référence (qui se termine le 31 mars 2018) du Règlement sur la formation continue obligatoire (RFCO) nous redoublons d’efforts pour simplifier et améliorer la démarche. À cet effet, nous travaillons à faire en sorte que vous puissiez procéder vous-même à la saisie de données concernant vos heures de formation continue, à même votre espace membre. Nous avons également, et vous avez été nombreux à témoigner de votre satisfaction, éliminé les frais liés aux demandes de reconnaissance individuelles (DRI).

À cet effet, prenez bien note que TOUTES les activités inscrites au Catalogue de l’Ordre ont été reconnues; donc, VOUS N’AVEZ PAS à présenter de demande de reconnaissance avant de vous y inscrire.

 

Adoption de la Loi 11 sur l’admission aux professions et la gouvernance des ordres professionnels

Celles et ceux qui ont suivi notre participation à l’étude de ce projet de loi, en commission parlementaire, savent que nous adhérons largement aux changements proposés en matière de gouvernance du système professionnel et des ordres; je pense ici à la réduction du nombre d’administrateurs au conseil d’administration, aux règles concernant l’éthique et la transparence, etc. C’est surtout sur la question de l’élargissement du rôle du commissaire à l’admission que nous avons exprimé des réserves. En présentant notre mémoire, j’ai tenté de faire comprendre à la ministre que le commissaire possède déjà les pouvoirs nécessaires pour intervenir dans les dossiers concernant la reconnaissance des compétences professionnelles pour les étudiants en provenance de l’étranger et ceux formés hors Québec.

En fait, le vrai problème c’est l’accessibilité à des stages et à de la formation d’appoint pour les candidats qui présentent des lacunes à combler. Pourquoi? Parce que les programmes universitaires sont contingentés, et ensuite parce que dans le domaine de la santé et des services sociaux, par exemple, la récente restructuration du réseau rend plus difficile, pour les milieux de pratique, d’accueillir des stagiaires. Cela dit, nous nous sommes déjà mis à la tâche pour identifier et mettre en place des solutions pour contrer ces embûches.

Je vous invite à lire, sur Mots sociaux, le texte intitulé «Modifications au Code des professions : deux nouvelles obligations», toujours en lien avec cette réforme du Code des professions.

 

Adoption du projet de Loi 115 visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés

Comment ne pas être d’accord avec le principe d’une loi qui vise un objectif aussi noble? Cela dit, j’ai profité de mon passage en commission parlementaire pour dire à la ministre que même en présence de maltraitance potentielle, il faut faire preuve d’une très grande prudence afin de préserver le droit fondamental à l’autodétermination des aînés et des personnes majeures en situation de vulnérabilité. En effet, nous le savons tous, il y a un risque réel d’aller à l’encontre de la volonté de la personne sans bien mesurer, au préalable, quelles pourraient en être les conséquences, particulièrement lorsque l’agresseur est un conjoint, un enfant, un proche, ce qui est le cas le plus souvent. Nous allons bien sûr demeurer très vigilants tout au long de la mise en application de la loi afin que les droits des personnes aînées et des autres adultes vulnérables soient respectés.

Pour plus de détails sur ce projet de loi et la position défendue dans notre mémoire, je vous invite à lire, dans Mots sociaux, le texte intitulé «Le secret professionnel et l’impact de la Loi visant à contrer la maltraitance envers les aînés».

 

Front commun de 6 ordres dans le dossier de l’aide médicale à mourir

Nous poursuivons nos démarches afin d’influencer l’État à prendre les mesures nécessaires pour diminuer l’impact de l’application des lois fédérale et provinciale qui occasionnent des souffrances auprès des personnes qui le demandent. Dans une lettre que je cosignais avec mes vis-à-vis de 5 autres ordres, nous réclamons que Québec s’adresse à la Cour d’appel pour que cette dernière statue sur la constitutionnalité de la loi fédérale sur l’aide médicale à mourir, notamment sur la notion de «mort raisonnablement prévisible».

 

Carte de membre 2018-19

Au cours des dernières semaines, vous avez reçu par la poste votre carte de membre. Pour 2018-19, le conseil d’administration entend revoir le concept afin de respecter certains principes de production socialement responsable ainsi que votre volonté, largement exprimée, de pouvoir compter sur cet outil d’identification personnelle et professionnelle. D’ailleurs, le moment venu, vous serez consulté à cet effet.

 

Assemblée générale annuelle 2017, le 28 septembre, à Québec

Chose promise, chose due! Nous tiendrons notre prochaine AGA à Québec, le 28 septembre prochain. À cet effet, vous recevrez par la poste, dans la deuxième moitié du mois d’août, l’avis de convocation ainsi que l’ordre du jour. De plus, comme je m’y étais engagée, l’AGA sera webdiffusée. Vous pourrez donc tous suivre l’AGA, à partir de la maison, et en direct.

Enfin, début septembre, je vous invite à assister à un webmidi au cours duquel notre conseiller juridique, Me Richard Silver, T.S., et moi-même vous feront part des règles concernant l’AGA, le déroulement, vos prérogatives en tant que membres, etc. Il y aura même une période prévue pour que vous nous acheminiez vos questions, par courriel. Surveillez l’Infolettre pour connaitre la date, l’heure et la procédure d’inscription (gratuite) à ce webmidi! De plus, à compter de la mi-août, vous trouverez tous les documents en lien avec l’AGA sur le site Internet de l’Ordre.

 

Automne 2018 : une Journée professionnelle qui vous en mettra plein la vue!

Tant sur le fond que dans sa forme, cette activité vous mettra assurément dans tous vos états! Bien qu’il soit trop tôt pour dévoiler quoi que ce soit, je peux toutefois vous dire que pendant cette journée nous allons explorer des thèmes qui se déclinent tout aussi bien à travers des pratiques professionnelles, des problématiques sociales, des enjeux de société ou des populations cibles. Bref, un programme haut en couleurs et une activité qui se déroulera dans un lieu particulier et inspirant. L’événement est coordonné par la direction générale, plus spécifiquement par Geneviève Cloutier, T.S., courtière en connaissances, avec la précieuse collaboration des directions du développement professionnel et des communications. Surveillez vos courriels, l’Infolettre de l’Ordre et notre magazine en ligne Mots sociaux pour en apprendre davantage au fur et à mesure que la chose se précise…

 

Semaine des thérapeutes conjugaux et familiaux

En mai dernier, nous avons célébré une fois de plus la Semaine de la thérapie conjugale et familiale. L’activité principale fut une journée formation/réseautage, à Montréal, où une soixantaine de T.C.F. se sont présentés. Cela dit, la plus grosse primeur de la soirée est venue de la part du directeur de l’école de service social de l’Université Laval, M. Gilles Tremblay, qui a annoncé qu’au rythme où vont les choses, l’université Laval sera en mesure d’accueillir ses premiers étudiants à la maîtrise en thérapie conjugale et familiale, à compter de l’automne 2018. Donc, après McGill, qui offre cette formation en anglais, l’équivalent francophone sera bientôt disponible. Quelle excellente nouvelle!

 

Mot de la fin…

En terminant, je vous réitère au nom de tous les administrateurs, directeurs et membres du personnel, nos meilleurs vœux de vacances. Sachez que nous continuerons de suivre de très près tous les dossiers qui ont un impact sur votre capacité de jouer efficacement votre rôle de professionnel du domaine de la santé mentale et des relations humaines. Il en va de votre capacité à bien servir le public, ce qui est au cœur de notre mandat. Et n’oubliez pas de nous suivre sur nos médias sociaux, de consulter nos infolettres et de visiter régulièrement le magazine en ligne, Mots sociaux.

Merci, à la prochaine.

- - -
| 549
Partager

Autres articles qui pourraient vous intéresser:

La présidente réagit aux commentaires reçus suite à la diffusion du communiqué sur le nouveau programme public de psychothérapie.

Quand l’eau se retirera, quand les secouristes remballeront leur matériel, les personnes éprouvées découvriront l’ampleur de la catastrophe et de ses impacts sur leur vie. 

À l'occasion de la Semaine nationale de la santé mentale, la présidente de l'Ordre rend hommage au T.S. qui œuvrent au quotidien auprès de personnes de tous les âges et qui font face à des problématiques liées à la santé mentale. 

Chaque journée est une nouvelle expérience, remplie de défis et de découvertes.